Publications
Vie Culturelle
Quoi de neuf sur le Site?
(depuis 12 jours)
 ↑  
Calendrier
 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
 ↑  
Modérateur
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.neufhistoire.fr/data/fr-articles.xml

maigret_Maigret et la jeune morte.jpgmaigret_Memoires de Maigret 8.jpgmaigret_Premiere enquete de Maigret 2.jpg

LE 9e DE MAIGRET 
 

Pour les amoureux de Simenon et de Maigret, le 9e arrondissement est très souvent évoqué dans les enquêtes du célèbre commissaire.

Cremer_Maigret.jpg
Bruno  Crémer dans le rôle du commissaire Maigret

Beaucoup de ses investigations conduisent Maigret dans des bars louches, des hôtels miteux ou des restaurants du boulevard de Clichy, du boulevard de Rochechouart et des rues adjacentes :
 

« … dans les restaurants de Pigalle, on commence rarement de bonne heure. Le ménage n’était pas fait, des verres sales traînaient encore et dans la cuisine, dont la porte était ouverte, on pouvait voir la patronne, Marina en personne, plus sale et plus déjetée que sa bonniche… »

« Maigret savait, par le central, que le coup de téléphone venait d’un tabac de la rue Notre-Dame-de-Lorette… »

« Le restaurant  de Palmari (rue Fontaine) est coincé entre une boîte à strip-tease et une boutique de dessous féminins. A l’intérieur abat-jour tamisés, rires féminins, nuage opaque des cigarettes, femmes juchées sur les tabourets du bar »

«  Quand Maigret descendit de taxi, rue de Maubeuge… c’était un hôtel de quatrième ordre, le type même de l’hôtel banal… tout cela était gris, d’une propreté douteuse que soulignait encore le petit jour gluant de pluie, tapis usé maintenu par des barres de cuivre...»

Évidemment, il a affaire à des femmes entretenues ou prostituées :

« Enfin les deux dernières, toujours ensemble, qui marchaient en parlant à mi-voix jusqu’au coin de la rue et se séparaient à quelques pas de lui. L’une la plus âgée et la plus grande, remontait en se déhanchant la rue Pigalle jusqu’à la rue Lepic… l’autre marchait vers le tabac du coin de la rue de Douai… elle semblait avoir bu. Elle était nu-tête. On voyait luire ses cheveux dorés quand elle passait sous un réverbère. »

«  La prostituée du boulevard de Clichy et l’inspecteur qui la surveille ont tous les deux de mauvais souliers et tous les deux ont mal aux pieds d’avoir arpenté des kilomètres de bitume. Ils ont à subir la même pluie, la même bise glacée. Le soir, la nuit ont pour eux la même couleur… ».

Les grands boulevards et les squares sont souvent le théâtre des enquêtes de Maigret :

«  Où as-tu rencontré Mr. Louis ? Sur un banc du boulevard Bonne Nouvelle… »

« Or maintenant qu’il était assis à la terrasse du Café de Madrid, un pétillant soleil de mai baignait les grands boulevards. »

Et Madame Maigret est bien involontairement mêlée à une enquête de son mari à partir du square d’Anvers :

« Madame Maigret n’avait jamais eu à se faire soigner les dents… (son dentiste) c’était un roumain qui avait son cabinet au troisième étage d’un immeuble situé au coin de la rue Turgot et de l’avenue Trudaine, juste en face du square d’Anvers. »

Le cadavre d’une jeune fille en robe du soir est découvert square Berlioz :

« … à deux pas de la place Blanche, la place Vintimille (actuelle place Adolphe Marx) était comme un îlot paisible. Un car de Police stationnait. Près de la grille du square minuscule, quatre ou cinq hommes se tenaient debout autour d’une forme claire étendue sur le sol… »

Il arrive que les enquêtes aient pour cadre les quartiers plus chics:

Un crime est commis dans l’hôtel particulier des Gendreau-Balthazar, à l’angle des rues Henner et Chaptal. Maigret planque pour surveiller les occupants de cet hôtel au café « Le Vieux Calvados » (actuel restaurant « L’Annexe »). Et au cours de cette enquête, il descend parfois jusqu’à un petit bistrot « qui sentait le vin blanc » place St Georges.

Le temps qu’il fait est très important, que ce soit dans le 9e ou ailleurs :

«  C’était agréable de voir du gazon, des bourgeons à demi-éclatés déjà aux branches de quelques arbres qui se découpaient sur le mur du lycée » (le lycée Rollin, actuel lycée Decour)

« … et il tombait de la neige fondue et Jussiaume s’était abrité un moment sur un seuil au coin de la rue Fontaine et de la rue Pigalle »

« Les rues étaient désertes, mouillées avec de fines gouttes qui mettaient une auréole aux becs de gaz… au coin de la rue Montmartre et des grands Boulevards, un café était encore ouvert et plus loin ils aperçurent les enseignes lumineuses de deux ou trois boîtes de nuit »

Et bien sûr, toujours des portraits de concierges très au fait de la vie de leur immeuble :

« J’ai bavardé avec le bougnat qui habite l’immeuble, puis avec la concierge qui est de mon pays. Tous les mois elle reçoit des plaintes des locataires à cause de la flûte dont il joue à longueur de journée (ce musicien est second flûtiste aux concerts Lamoureux et joue le soir à la « Brasserie de Clichy »), fenêtre grande ouverte. La concierge l’aime bien et le bougnat aussi ».
 

Beaucoup d’arrondissements de Paris ont servi de cadre aux enquêtes du commissaire Maigret, mais le 9e arrondissement y a toujours tenu une place tout à fait particulière. Peut-être parce que jeune marié en 1912, Maigret a été affecté au commissariat du 9e  pour son premier poste !
 

Homme_banc.JPGMaigret_Etoile du Nord 4.jpgmaigret_Amie de Madame Maigret.jpgmaigret_Maigret au Picratts 2.jpg


Sources :

  • L’Amie de Madame Maigret
  • Maigret au Picratt’s
  • La Première Enquête de Maigret
  • Maigret et la Jeune Morte
  • Les Mémoires de Maigret
  • L’Étoile du Nord
  • Maigret et l’homme du banc.


Françoise ROBERT


Catégorie : - Fiches Express-Figures du 9e
Page lue 836 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 

Réalisation: ParC Design

© 9ème Histoire 2001-2016