Publications
Vie Culturelle
Quoi de neuf sur le Site?
(depuis 10 jours)
Articles
À NOTER - À VOIR
12/02/2017 : - Moi, Caravage
 ↑  
Calendrier
 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Votre Espace Abonné
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
 ↑  
Modérateur
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.neufhistoire.fr/data/fr-articles.xml

© F. Robert 2004 © 9e Histoire 2005-2014



Adolphe SAX (1814-1894)

 

ASax.jpgS'il n'est pas né parisien, Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone, a marqué de sa présence le 9e Arrondissement.
Il est né Antoine-Joseph Sax à Dinant (Belgique) le 6 novembre 1814. Il est le fils de Charles-Joseph Sax qui était déjà facteur d'instruments à Bruxelles. Son premier brevet d'invention concerne un nouveau système de clarinette basse en 1838.

Dès 1841 il s'installe à Paris et ouvre une fabrique d'instruments de musique rue Neuve-St Georges, l'actuelle rue St Georges, au n° 50. Entre 1843 et 1860, vingt mille instruments sortiront de ses ateliers.
Il travaille sur un nouvel ensemble d'instruments qui seront présentés en 1844 : des bugles à touches connus sous le nom de «Cor de Sax» ou «Saxhorn» et il travaille sur l'instrument pour lequel il est le plus connu, le Saxophone.
On sait dit-il «qu'en général les instruments à vent sont ou trop durs ou trop mous comme sonorité». Il dépose son brevet le 21 mars 1846, le succès est rapide et Adolphe Sax devient un personnage en vue à Paris.
 


Vitrine.jpg
 

Georges Bizet écrira une mélodie pour saxo alto dans l'Arlésienne. Hector Berlioz est enthousiasmé par ce nouvel instrument et compose la toute première œuvre avec saxophone, « Chant sacré pour sextuor à vent ».

Il écrit : « ...Monsieur Sax a créé le saxophone, délicieux instrument de cuivre, à bec de clarinette, dont le timbre est nouveau, qui se prête aux nuances les plus fines, aux plus vaporeux effets de la demi-teinte, comme aux majestueux accents du style religieux »

Les instruments Sax sont introduits au conservatoire de Paris et en 1854 il est nommé « Facteur de la maison militaire de l'Empereur ». En 1855, il remporte la grande médaille d'honneur de la Ville de Paris. Enfin en 1857, il est nommé professeur de saxophone au conservatoire, cette classe est cependant interrompue en 1870 (ce n'est qu'en 1942 que le saxo fera son retour au conservatoire)

Tout ceci ne va pas sans aléas :
En 1852, Sax est atteint d'un cancer mélanique à la lèvre supérieure ; plusieurs faillites et procès avec des contrefacteurs se succèdent ; en 1877 une nouvelle faillite est suivie d'une vente aux enchères du musée instrumental Adolphe Sax qui contenait 467 instruments de toutes les époques et tous les pays, dont 95 fabriqués par lui-même.

 

En outre, ce secteur de la rue St Georges est bourgeois, les voisins trouvent que le bruit est insupportable : les frères Goncourt qui habitent en face au numéro 43, sont les plus célèbres « victimes ». Jules déjà malade contraint son frère à « émigrer » à Auteuil.

Il faut dire qu'entre les trente employés des ateliers du rez-de-chaussée, du premier étage et de la salle de concert où l'on essayait les cuivres, il y avait un vacarme assourdissant !

En 1878, il déménage d'abord au 26 rue de Rocroi, puis au 39 rue de Dunkerque, puis encore au 56 rue Laffitte, au 6 rue Lallier et enfin 11 rue Viollet Le Duc.

Adolphe Sax meurt 16, rue Frochot en février 1894 et repose au Cimetière Montmartre.

Plaque_Sax.jpg
Plaque à la mémoire d'Adolphe Sax

S'il a vécu et connu la gloire à Paris, Dinant ne l'a pas pour autant oublié. On y trouve une association internationale Adolphe Sax [...] ; il est statufié assis sur un banc devant le siège de l'association et des représentations de saxophones rappellent sa mémoire dans la ville où de nombreux concerts sont donnés tout au long de l'année : l'un d'entre eux qui a lieu tous les quatre ans, a réuni 1.400 saxophonistes de tous les horizons en novembre 2006 !
Son fils, Adolphe-Edouard (1859-1945), poursuit les affaires de son père et utilise le même monogramme AS - avec Paris dans le S - et signe Adolphe Sax fils. Il précise également qu'il est fournisseur de l'Opéra de Paris.

Trois adresses figurent sur ses instruments :
  22 rue Milton
  51 rue Blanche
  et 84 rue Myrha.

En 1928 la maison Sax est reprise par Selmer et les instruments portent la double marque : Adolphe Sax - Henri Selmer.

Instrument universellement utilisé aussi bien en musique classique qu'en jazz, par des exécutants de tous âges, notamment des jeunes, le saxophone a traversé les générations et par exemple en se promenant dans le 9°, on voit rue de la Rochefoucauld la spectaculaire vitrine d'un jeune spécialiste de saxophone.


Françoise ROBERT

 

jh_2012_jp_sedran.jpg
Journée des Harmonies - Dinant 2012 © Jean-Pol Sedran




© F. Robert 2004 © 9e Histoire 2005-2014


Dernière modification : 25/02/2014 : 16:38
Catégorie : - Articles-Arts & Métiers
Page lue 1277 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 

Réalisation: ParC Design

© 9ème Histoire 2001-2016