En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

François-Jacques Delannoy


1280px-Vivienne.jpg
Panorama de la Galerie Vivienne  - © Beuh Lieu Song.

 



François-Jacques Delannoy (1755-1835),
un architecte à la croisÉ
e de plusieurs rÉgimes


 


par Emmanuel FOUQUET
 


François-Jacques Delannoy est surtout connu par les habitants du 9e arrondissement et par les adhérents de 9ème Histoire comme l’architecte du beau et un peu secret théâtre du Conservatoire utilisé de nos jours par les élèves comédiens du CNSAD. Or celui-ci a évidemment à son actif d’autres réalisations (ou participations à des réalisations). Sans doute moins connu que d’autres représentants du style néo-classique de cette époque comme Ledoux, Brongniart ou encore Chalgrin, il parait intéressant cependant de retracer ici brièvement sa longue carrière presque uniquement accomplie à Paris.


1François-Jacques Delannoy estampe par A.L. Martinet_2.jpg
François-Jacques Delannoy estampe par A.L. Martinet
 

François-Jacques Delannoy est né en 1755 dans une famille modeste d’artisans du quartier populaire de la butte Saint-Jacques-la-Boucherie1. Adolescent, ses dons apparaissent rapidement et ses parents l’inscrivent à l’école gratuite de dessin où il montre alors tous ses talents qui justifient son accès à l’Ecole de l’Académie royale d’architecture siégeant au Louvre. Il peut ainsi préparer les concours avec comme professeur Jacques-Denis Antoine, architecte notamment de l’Hôtel de la Monnaie, quai de Conti 2. Au début du règne de Louis XVI, il obtient en 1779 à 23 ans, la plus haute distinction, le Grand Prix, avec un projet de Muséum des arts pour le Louvre3.