En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Publications
Recherche
Recherche
 ↑  
Vie Culturelle
Quoi de neuf sur le Site?
(depuis 12 jours)
 ↑  
Calendrier
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
 ↑  
Modérateur
Votre Espace Abonné

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.neufhistoire.fr/data/fr-articles.xml

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014-2017


panneau-musee-grevin-2_1.jpg
 



LE MUSÉE GRÉVIN

 

Avec sa façade dorée de style Art Déco sur le boulevard Montmartre, le musée Grévin et ses célèbres personnages de cire serait le musée privé parisien le plus visité avec une fréquentation presque aussi importante que celle du musée ouvert à Londres par Mme Tussaud au début du XIXe siècle !


Arthur_Meyer.jpg   alfred_grevin.jpg
Arthur Meyer et Alfred Grévin
 

C’est Arthur Meyer, journaliste et fondateur du célèbre quotidien « Le Gaulois » qui a l’idée de présenter à ses contemporains, en trois dimensions, les personnalités qui font la une de son journal. Il fait alors appel à Alfred Grévin, dessinateur humoristique, créateur de costumes de théâtre et sculpteur qui s’investit dans le projet au point de lui donner son nom.
 

Construit à la même époque que le bâtiment du Comptoir National d’Escompte de Paris rue Bergère, le musée ouvre ses portes le 5 juin 1882 et le succès est immédiat. Entièrement rénové en 2001, il expose plus de 200 personnages en cire qui constituent aujourd’hui un patrimoine insolite sur l’histoire de France, avec notamment la section des neuf tableaux de la Révolution française créée en 1889 pour le premier centenaire de la Révolution et sonorisée en 1989.


grevin_academie_2.jpg
L'Académie Grévin en 2017
 

L’Académie Grévin, groupe de douze personnalités du monde des arts et des média, présidée actuellement par Stéphane Bern, procède d’ailleurs chaque année au choix et au renouvellement de ces personnages, en suivant l’actualité la plus récente dans des domaines aussi variés que le spectacle, le sport ou la politique. C’est tout un ensemble de corporations qui travaillent alors dans les ateliers de Grévin : photographes, sculpteurs, maquilleurs, coiffeurs, costumiers …

Il n’est pas inutile de s’attarder également sur les éléments architecturaux du musée qui possède en effet de remarquables décors représentatifs du style éclectique chargé de la fin du XIXe siècle.


coupole.jpg  salle-des-colonnes_Grevin.jpg
La coupole et la salle des colonnes
 

On trouve ainsi une impressionnante Salle des colonnes au rez-de-chaussée, ainsi que la Salle de la coupole, où depuis peu au milieu des stucs, des dorures et des effets de miroirs, prennent place les grands noms de la mode française et internationale, espace appelé désormais Grévin fashion.


resswalfr_073.jpg
 

Après avoir gravi un monumental escalier en marbre dominé par le buste d’Alfred Grévin sur le palier, on découvre un théâtre à l’italienne, construit en 1900 et classé à l’Inventaire des Monuments Historiques. Celui-ci décoré d’un haut-relief de Bourdelle, les Nuées, et d’un rideau de scène de Chéret, vit les débuts du cinéma avec la projection du premier dessin animé au monde et a retrouvé vie après avoir été mis aux normes de sécurité actuelles, en  proposant à nouveau des spectacles.


theatre_grevin.jpg
Le Théâtre
 

L’étonnant Palais des Mirages, rénové en 2006, est l’attraction la plus spectaculaire. Créé par Hénard pour l’Exposition Universelle de 1900 sous le nom de «Palais des illusions» et dédié à l’électricité, il est reconstruit à Grévin en 1906 et encore amélioré. Recouvert de miroirs pivotants et doté de 2500 lampes, il propose un court spectacle entièrement automatisé de trois scènes féeriques qui mène le spectateur d’un temple hindou envoûtant à une jungle inquiétante jusqu’aux ors fastueux du Palais des Mille et une Nuits !


Palais_Mirages_2.jpg
Le Palais des Mirages
 

La sortie du musée s'effectue par le Passage Jouffroy ; l'issue de secours, située à côté de l'hôtel Chopin, est surmontée d'un étonnant bas-relief de style Art Déco sculpté par Barbieri, réunissant quelques grands personnages de l'histoire de France, comme Jeanne d’Arc, Richelieu, Henri IV ou Napoléon Bonaparte.
 


Grevin_Passage.jpg
 

A noter enfin que les canons du marketing bien pensé ont donné désormais naissance, sur le boulevard juste à côté du musée Grévin, à un estaminet, le Café Grévin, reprenant la couleur rouge qui identifie le célèbre musée. Rien de mieux, sans doute, que de se détendre là autour d’un plat bien arrosé et se remettre ainsi de ses émotions après une telle visite !

 
 Grevin_histoire.jpg
 


Emmanuel FOUQUET
 

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014-2017


Date de création : 31/07/2017 : 09:00
Catégorie : - Sites
Page lue 5136 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 

Réalisation: ParC Design

Notre-Dame-de-Lorette et le Sacré-Coeur
© D. Bureau


© 9ème Histoire 2001-2018