Publications
Vie Culturelle
Quoi de neuf sur le Site?
(depuis 12 jours)
 ↑  
Calendrier
 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
 ↑  
Modérateur
Votre Espace Abonné
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.neufhistoire.fr/data/fr-articles.xml

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014

LE MUSÉE GRÉVIN

Avec sa façade dorée de style Art Déco sur le boulevard Montmartre, il serait le musée parisien privé le plus visité, après celui du Louvre.

C’est Arthur Meyer, journaliste et fondateur du célèbre quotidien « Le Gaulois » qui a l’idée de présenter à ses contemporains, en trois dimensions,  les personnalités qui font la une de son journal. Il fait alors appel à Alfred Grévin, dessinateur humoristique, créateur de costumes de théâtre et sculpteur qui s’investit dans le projet au point de lui donner son nom.
Construit à la même époque que le bâtiment du Comptoir National d’Escompte rue Bergère, le musée ouvre ses portes le 5 juin 1882 et le succès est immédiat.

Entièrement rénové en 2001, il expose 300 personnages en cire suivant d’assez près l’histoire (même très contemporaine !), qui constituent aujourd’hui un précieux patrimoine.

Le musée possède également  de remarquables décors représentatifs du style éclectique plutôt chargé de la fin du XIXe siècle.

On trouve ainsi une impressionnante salle des colonnes au rez-de-chaussée, ainsi que la salle de la coupole, puis on gravit un monumental escalier en marbre avec le buste d’Alfred Grévin sur le palier et on découvre un théâtre, tous deux construits en 1900. Celui-ci décoré d’un haut-relief de Bourdelle et d’un rideau de scène de Chéret, vit les débuts du cinéma avec la projection du premier dessin animé du monde, mais  n’est plus utilisé aujourd’hui pour des spectacles.

L’étonnant Palais des Mirages, rénové en 2006, est l’attraction la plus spectaculaire. Créé par Hénard pour l’Exposition Universelle de 1900 sous le nom de «Palais des illusions» et dédié à l’électricité, il est reconstruit à Grévin en 1906 et encore amélioré.

Recouvert de miroirs  et doté de 2.500 lampes, il propose un court spectacle entièrement automatisé  de trois  scènes féeriques qui mène le spectateur d’un temple hindou envoûtant à une jungle inquiétante jusqu’aux ors fastueux du Palais des Mille et une nuit.

La sortie dans le Passage Jouffroy (près de l’hôtel Chopin) présente sous forme d’une fresque en relief, une évocation  de l’histoire de France  également de style Art Déco.

  

faeade-Greevin.jpg

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014


Catégorie : - Sites
Page lue 3014 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 

Réalisation: ParC Design

© 9ème Histoire 2001-2016