Publications
Vie Culturelle
Quoi de neuf sur le Site?
(depuis 12 jours)
Articles
À NOTER À VOIR
 ↑  
Calendrier
 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
 ↑  
Modérateur
Votre Espace Abonné
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.neufhistoire.fr/data/fr-articles.xml

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014-2017

YMCA_UCJG_Logo.jpg



L’UCJG (Union Chrétienne de Jeunes Gens) 
Première YMCA française

 

14, rue de Trévise, voici un bel exemple de l'architecture utilisant la structure du fer qui s'est développée dans la deuxième moitié du XIXe siècle, avec le siège historique de la première YMCA en France : l'Union de Paris, qui sera dénommée ensuite Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG).

En effet, la première YMCA française (Young Men Christian Association), L'Union de Paris, est née en 1852, à l'initiative de jeunes protestants. Dès 1893, l'Union de Paris s'installe 14, rue de Trévise (son siège se trouve aujourd’hui dans le 13e arrondissement, place de Vénétie).

YMCA_Façade_1.jpg 
YMCA - UCJG de Paris: façade du 14, rue de Trévise.

L'architecte Bénard, élève de Gustave Eiffel, est choisi pour réaliser en 1891 cet immeuble de 4.200 m² (qui vient de bénéficier d’un ravalement bienvenu) s’élevant sur quatre étages avec une grande hauteur de plafond et dont les combles accueillent encore, dans la partie supérieure, des chambres pour 40 étudiants. On peut toujours voir dans la petite cour intérieure, l'escalier de secours hélicoïdal en fer, d'origine.

UCJG escalier.jpg   UCJG façade cour.jpg
L'escalier de secours, en fer, datant de l'époque du bâtiment.                         La façade sur cour et sa poutraison en fer

Dans un même lieu, se trouvaient ainsi réunis pour la première fois un restaurant coopératif pour un millier de couverts par jour, 40 chambres, un gymnase abritant une salle de basket-ball avec une piste de course à pied circulaire à virage relevé en bois importé des Etats Unis, toujours en place, une piscine couverte fréquentée jusqu’en 1965, (la première piscine couverte privée en France !), un bowling de deux pistes, aujourd’hui hors d’état, une salle polyvalente de théâtre de 272 places (avec son orgue Cavaillé-Coll transféré depuis à Verrières-le-Buisson), une bibliothèque de 10.000 volumes, sans oublier les services sociaux et médicaux ainsi que les cercles d'études et de partage bibliques.

  UCJG_Piscine_3.jpg   UCJG_piste en bois_1.jpg

YMCA_Echelle.jpg
Ancienne piscine - Piste en bois à virages relevés - Agrès du gymnase

L’établissement illustrait ainsi l’approche holistique pratiquée par les YMCA dans leurs programmes, symbolisée dans le logo par un triangle : l’équilibre sur les plans intellectuel, spirituel et physique est jugé essentiel pour qu’un être humain s’épanouisse.

Cet ensemble, unique en France, a pu être réalisé grâce à la générosité de nombreux souscripteurs du monde entier, dont le principal, l'américain James Stoke, voulait ainsi témoigner de sa reconnaissance pour l'action du général La Fayette lors de l'indépendance des États-Unis.
Un comité présidé par Édouard André, collectionneur, fils de banquiers protestants (qui, avec son épouse Nélie Jacquemart, consacra sa fortune à l’acquisition d’œuvres d’art) assura le complément du financement. Une salle au premier étage, avec une cheminée monumentale, porte aujourd'hui son nom.
Dans le hall, une plaque en marbre rappelle l’inauguration du site et ceux qui ont œuvré à la construction de cet édifice.

UCJG_salle de basket_2.jpg
Gymnase & Salle de basket

Une bonne partie de ces équipements est malheureusement aujourd’hui assez vétuste faute d’un budget suffisant et souvent non conforme aux normes actuelles, comme c’est le cas de la piscine en sous-sol, désaffectée depuis plus de 40 ans, et surtout de ce gymnase, toujours utilisé, dont la particularité est d’avoir deux poteaux en fer au beau milieu du plancher (qui soutiennent le plafond) , ce qui ne facilite pas la tâche des joueurs !

C’est pourtant ici qu’eut lieu un événement historique avec la première rencontre de basket-ball en Europe, le 27 décembre 1893, sport imaginé en décembre 1891 par le docteur James Naismith au collège de Springfield (Illinois). De retour de stage dans ce même collège, un professeur d'éducation physique français organise en effet un premier match rue de Trévise. Le basket deviendra sport officiel en France à partir de 1920.

YMCA_Plaque.jpg

On trouve donc ici aujourd’hui la plus ancienne salle de basket au monde, copie de celle de Springfield qui a été détruite par un incendie. Le lieu a été inscrit à l'inventaire des Monuments historiques en 1994 et une plaque rappelle cette première rencontre historique de basket. C’est d’abord dans un simple panier à pêches (avec donc un fond !), suspendu à un balcon, qu’il s’agissait de tirer. Au début du XXe siècle le panier sera remplacé par un cercle muni d’un filet comme aujourd’hui. L’exercice était rendu encore plus difficile puisque qu’il n’y avait pas de panneau pour aider les joueurs à faire entrer le ballon dans le panier. Celui-ci sera ajouté dès 1894 pour rendre plus attrayantes les parties.

Après avoir servi d'hôpital en 1914-1918, de centre social en 1940-45, puis de centre d'accueil pour les réfugiés du sud-est asiatique en 1975, l’UCJG perpétue aujourd'hui sa vocation d'accueil et de formation auprès de nombreux jeunes de toutes nationalités. Elle abrite également un théâtre indépendant, le Théâtre Trévise, essentiellement dédié à l’humour. Avec la résidence étudiante, elle met aussi à disposition des salles de réunion pour des associations ainsi que le gymnase pour des activités culturelles ou sportives.

Un lieu chargé d’histoire et vraiment original !

Si vous souhaitez en savoir plus, visitez le site de l'Union Chrétienne des Jeunes Gens de Paris

Emmanuel FOUQUET

© E. Fouquet © 9e Histoire 2014-2017


Date de création : 07/09/2017 : 07:00
Catégorie : - Sites
Page lue 1609 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 

Réalisation: ParC Design
Bandeau de tête de page: La place St Georges et l’hôtel de la Païva
© Daniel Bureau

© 9ème Histoire 2001-2017