En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Quelques Devantures Remarquables


pour une protection de quelques devantures remarquables
de notre arrondissement !

 


Auberge du Clou début années 2000.jpg     Auberge du Clou.jpg
L'auberge du Clou au début des années 2000 devenue depuis le restaurant Season © EF
 


Lors de l’hiver dernier, nous avons été alertés par un chantier en cours sur le site de l’ancienne Auberge du Clou, 30 avenue Trudaine, caché longtemps par une palissade. Malheureusement le mal était déjà fait et l’ancienne auberge fréquentée à la fin du XIXe et au début du XXe siècle si par tant d’artistes, peintres ou écrivains comme Willette, Suzanne Valadon, Verlaine, Courteline ou encore Debussy et Satie, allait disparaître, sans intervention ni de l’ABF ni de la DRAC, et aboutir à l’insipide Season qu’on trouve aujourd’hui … Seuls subsistent quelques restes de peinture au sous-sol (pour combien de temps encore ?) qui pourraient être l’œuvre de Willette, Steinlen, ou Toulouse-Lautrec.  
 


Auberge du Clou_Déco_Cave_1.jpg
Fragment de fresque existante au sous-sol du restaurant. © 9H
 

Nous avions été mis au courant, à la même époque, de ce qui se tramait du côté de la vénérable Galerie MAS, et ses 100 000 estampes et gravures du XVIIe au XIXe siècle, présente au 48, rue La Fayette depuis 1898, désormais fermée en raison du non-renouvellement du bail par la société immobilière propriétaire du lieu. Nous avons alors, au nom de 9ème Histoire, tenté d’empêcher la disparition de cette institution et surtout de son décor inchangé depuis la fin du XIXe siècle , en alertant la DRAC Ile de France, et en lançant une pétition qui a réuni, à la fin de l’hiver, un peu plus de 1 200 signatures !  La DRAC n’a alors cependant pas jugé que nous apportions des arguments nouveaux susceptibles de bloquer le processus de fin de bail prévu pour la mi-septembre 2021. Nous avons pu cependant alerter avant l’été la ministre de la Culture via son cabinet, qui a alors demandé à la DRAC un réexamen du dossier. Or nous constatons que la lourdeur administrative de celle-ci avec la programmation d’une réunion à ce sujet trop tardive (décembre !), va sans doute avoir pour conséquence, sauf miracle, de voir remplacée très prochainement cette boutique bien connue des collectionneurs par une nouvelle activité pouvant faire disparaître complétement le cadre ancien de ce lieu.
 

   
Mas_3.jpg    Mas_2.jpg
Décors intérieurs de la galerie MAS. © EF & HT
 


A la lumière de ces événements et « profitant » de la période particulière d’inactivité forcée liée à la situation sanitaire vécue ces derniers mois, il nous a semblé alors utile de procéder à une sorte d’inventaire des devantures remarquables (classées ou non) présentes dans notre arrondissement, qui a fait l’objet d’une présentation sous forme de diaporama lors de notre Assemblée générale d’octobre et d’une synthèse présente sur notre site neufhistoire.fr en rubrique « Photos » (suivre ce lien).

Nous avons, en parallèle et pour éviter la disparition possible d’un certain nombre de sites qui, selon nous, méritent d’être protégés, essayé de procéder à une sorte de sélection de quelques lieux à sauvegarder que nous vous livrons ici :

  • 10, rue SaintLazare : la boutique de parfumerie Detaille créée en 1905 par MarieAline Detaille, comtesse de Presles, férue d’automobile qui a voulu créer d’abord une crème hydratante pour protéger du vent les chauffeurs de l’époque !  Puis sera lancée ici une gamme de produits de beauté dont seront notamment amateurs les cours d’Europe et d’ailleurs. La boutique a conservé tout son décor intérieur en bois des années 20 avec ses tiroirs.


Detaille_3.jpg    Detaille_1.jpg
Detaille_2.jpg

Parfumerie Detaille - © HT & EF
 

  • 36, rue de Rochechouart, la Crémerie Rochechouart de style Art Déco, aujourd’hui Ferme Saint Hubert, avec sa façade et son décor intérieur datant de 1929 qui a gardé son carrelage d’époque et ses placages de marbre sur les murs et tiroirs. 


Crèmerie_1.jpg

Crèmerie_2.jpg    Crèmerie_3.jpg
Crémerie Le Ferme St Hubert.
 

  • 66 bis, rue du Faubourg Montmartre : la façade des anciens Bains de Châteaudun finement décorée de carreaux de faïence et où on pratiquait les soins d’Hydrothérapie à la fin du XIXe siècle, vestige d’un des nombreux établissements de bains publics présents à cette époque.   
     


Bains.jpg
Devanture des Bains de Châteaudun
 

  • 5, rue Pierre Sémard : la façade ancienne d’un marchand de vins "Fleurs d’Acanthe" d’avant-guerre proposant des livraisons (de bouteilles) « au panier ». Façade redévoilée il y a quelques années et utilisée pour des tournages de films comme « Chocolat ». La boutique héberge aujourd’hui une société de production de cinéma et une galerie d’art. 
     

Pinard.jpg
Ancienne devanture de "Fleurs d'Acanthe"
 

  • 55, boulevard Rochechouart : la façade de l’hôtel Rochechouart datant de 1925 (ancien hôtel Charleston qui a vu passer Mistinguett, Maurice Chevalier ou encore Joséphine Baker) fidèlement restaurée avec sa marquise et ses décors de style Art Déco, qui a conservé également son carrelage d’origine dans sa grande salle du RDC.


Hôtel.jpg    Hôtel Rochechouart_hall.jpg
Hôtel Rochechouart - © EF & HT.
 

  • 17, rue Drouot, la façade en bois sculptée de la boutique de philatélie et cartes postales anciennes, fondée en 1896 par Octave Roumet, créateur en 1927 des « ventes sur offre ». Façade remarquable par ses têtes sculptées encadrant la porte surmontée d’un vitrail représentant un moulin à vent.   
     


Roumet.jpg
Devanture de la maison Roumet © HT.

 

  • 48, rue La Fayette, la galerie Mas avec sa façade et son décor intérieur inchangés depuis 1898, peut encore figurer dans cette sélection tant que l’irréparable n’aura pas été commis …


Mas_1.jpg
Devanture de la galerie MAS 48 rue La Fayette. © EF & HT
 


Emmanuel FOUQUET
 


Date de création : 01/11/2021 • 15:22
Catégorie : - Sites
Page lue 132 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !